Beaucoup de mères allaitent leur nouveau-né actuellement, mais la plupart ne le font cependant que jusqu’à l’âge de six mois de celui-ci. En effet, ces dernières stoppent au bout de quelques jours ou semaines pour des raisons aussi multiples que valables. Si une période de 6 mois est pourtant recommandée comme temps d’allaitement approprié pour les bébés nés à terme et en bonne santé, c’est tout simplement parce que ce geste naturel leur procure des bienfaits, notamment une protection contre les infections. Focus sur les autres arguments en faveur de l’allaitement.

Un aliment santé par excellence

Les qualités immunitaires du lait maternel ne sont plus à discuter à travers le monde. Le système de défense du bébé étant faible à la naissance, cet aliment naturel le renforce grâce à l’apport d’anticorps. En aucun cas, cela ne pourrait signifier que le bébé ne sera jamais malade. On peut cependant rassurer qu’il le sera moins souvent et moins longtemps qu’un bébé allaité.

Un aliment toujours prêt

Une maman n’a pas à chercher loin pour nourrir son enfant. Qu’elle soit à la maison ou en déplacement, elle peut très bien l’allaiter. Il s’agit d’un avantage indéniable, surtout s’il fait nuit. Étant toujours à la bonne température et frais, le lait naturel a d’autant plus une consistance idéale, ni trop épaisse, ni trop claire, d’où il peut être consommé à tout moment. Aussi, il contient continuellement la bonne quantité de nutriments nécessaires au développement de l’organisme de bébé.

Un aliment complet

Les préparations lactées sont incomparables avec le lait maternel, malgré qu’elles puissent satisfaire la faim de bébé. Pour preuve, il suffit de voir la différence frappante entre les selles d’un nourrisson allaité et celles d’un bébé nourri avec des recettes à base de lait. En effet, la quantité, la couleur ainsi que la texture ne sont pas similaires. Les selles du premier sont moins abondantes par rapport à celles du second. La plupart des composants du lait maternel sont utilisés par le corps du bébé, d’où il n’y a pas grand-chose à éliminer. Étant donné que le lait commercial a été conçu avec une composition certaine chimique, le système digestif en rejette une bonne partie.

Un processus de fabrication automatique

La production du lait chez une femme ne requiert aucun élément particulier. Après l’accouchement, le processus de fabrication se déclenche automatiquement. Par ailleurs, le signal de production du lait se lance dès la première tétée. Si les succions des lèvres du bébé sont fréquentes, le corps de la mère produira toujours plus de lait. On n’assiste donc jamais à une rupture de stock lorsqu’on allaite régulièrement son enfant.

Un rapprochement affectif

Lorsqu’une mère donne ses seins à son poupon, elle développe une relation d’intimité particulière avec lui. Cela s’explique par le contact régulier de la peau. Le corps de la femme réagissant à chaque tétée tout en se mettant en contact répété avec l’enfant, cela conduit inévitablement à une relation affective, calme et complexe entre les deux personnes. Autrement, il ne faut pas oublier les avantages économiques du lait maternel. Il est gratuit alors qu’il est de meilleure qualité.