L’ascension du mercure ou la hausse de la température à plus de 35 °C pourrait être très redoutable chez les tout-petits, tout comme c’est le cas lors d’une exposition au soleil. Pour les parents, il est donc nécessaire de savoir protéger leur bébé afin d’éviter les coups de chaleur. Comment s’y prendre avec un nourrisson quand il commence à faire un peu trop chaud ?

La canicule chez le nourrisson

Il s’agit d’un phénomène qui prend rapidement son ampleur chez le nourrisson. Notamment, il s’agit de l’élévation de la température corporelle due à une exposition forte et prolongée au soleil ou à une autre source de chaleur dans un endroit surchauffé et sans aération suffisante. Parce que l’enfant transpire moins, il n’élimine pas de manière efficace la chaleur alors que la température de son corps augmente.

C’est ce qu’on appelle l’hyperthermie. Cela cause d’abord une fièvre accompagnée de légers troubles du comportement. Étant donné que le bout de chou a perdu une quantité importante d’eau ou n’en a pas bu assez, il deviendra grincheux et pleurera. Cela dit, il a vraiment soif. Le prochain symptôme est l’apparition de cernes sous ses yeux.

Comment réagir au coup de chaleur du nourrisson ?

Les parents devraient d’abord le déshabiller et l’installer dans une pièce bien aérée dont les volets sont fermés. Il faut ensuite prendre sa température et s’assurer qu’elle soit réduite avant de lui donner à boire jusqu’à ce qu’il soit véritablement rassasié. À ce moment, il commencera à récupérer. Dans le cas contraire, la chaleur étant en baisse lentement et son comportement toujours pas normal, il est conseillé de consulter un médecin rapidement.

La prévention d’un coup de chaleur chez un bébé

Boire de l’eau régulièrement

Évidemment, le nourrisson pourrait ne pas le réclamer, mais il faut lui donner à boire de manière régulière. D’ailleurs, un nouveau-né est constitué de 70 % d’eau, d’où la nécessité de renouveler habituellement ses réserves. Pour éviter qu’il ne se déshydrate, on peut, en cas de faim, soit lui donner des biberons complémentaires d’eau ou de lait, soit diluer son biberon de lait avec davantage d’eau.

Rafraichir le bébé

Il est possible de lui éviter le coup de chaleur en le rafraichissant très souvent. Pour cela, il faut lui appliquer de l’eau tiède sur le corps, à savoir sur sa nuque, son front ou ses cheveux. Il est cependant important de vérifier que l’eau n’est pas trop froide pour éviter une vasoconstriction ou une fermeture des petits vaisseaux l’empêchant de transpirer, autrement dit, de réguler sa température.

Une sieste à l’ombre

Un nourrisson a besoin de beaucoup de sommeil, et la chaleur accentue sa fatigue. Après une aération de sa chambre pendant une demi-heure le matin, il faut ensuite fermer les fenêtres et les volets pour conserver le plus de fraicheur possible dans la pièce. Sinon, on peut aussi l’aérer doucement avec un ventilateur pendant sa sieste. Autrement, l’allonger dans sa poussette à l’ombre dans le jardin est une bonne idée, à condition de le changer de place lorsque le soleil tourne.